Exploitation finale du cristal de verre et de billes

 

D'après nos calculs et le logiciel que nous avons réalisé, la maille conventionnelle qui correspond le mieux à nos résultats est une maille de paramètres :

Notre structure étant un supposé tetragonal centré, il nous a fallu passer par la maille élémentaire (triclinique) pour distordre les angles. Le diffractogramme, réalisé sous CaRine Cristallography © a été modifié pour prendre en compte la condition selon laquelle notre dispositif ne peut percevoir que les plans normaux au sol. Si les pics ne correspondent pas exactement, nous ne sommes pas assez précis pour que cela soit un gros problème, nos pics étant relativement larges (il y a pourtant parfois des décalages de 5 degrés).

 

Ci-dessous le diffractogramme de notre cristal :

 

 

Comparons avec le diffractogramme obtenu avec CaRine :

 

Sur le diffractogramme théorique il n'y a pas de pic à 38°, contrairement à nos résultats, mais nous avons beau distordre la maille on ne trouve jamais de pics avant 42°. Par contre nous trouvons bien un pic à 44°. S'il y en a plusieurs sur le théorique (pics à 44° et 45°) ce n'est pas très important car nos pics ont une certaine largeur. De même, on trouve bien des pics aux alentours de 55° et 60° (à un degré près). Il n'y a pas de pic à 80° et 82° mais aux alentours de 85°, ce qui fait malgré tout 5 degrés de différence. Enfin, il y a bien un pic à 87°, un pic à 98° et un autre à 110°, ce qui correspond à nos résultats.

 

Les diffractogrammes ne sont pas exactement similaires (les différences se font surtout au niveau de la largeur des pics : les pics sont beaucoup plus fins sur le diffractogramme théorique et sont donc distincts contrairement au nôtre ; il manque un pic à 38° et il y a 5 degrés d'écart entre notre pic à 80° et celui à 85° sur le diffractogramme théorique). Cependant, cela correspond relativement bien, la distorsion réalisée est plausible quant à l'aspect du cristal, et c'est pour un cristal théorique avec ces paramètres que les similitudes sont les plus importantes.

 

Il est normal que les diffractogrammes ne correspondent pas tout à fait car notre cristal n'est pas constitué d'une maille distordue qui se répète (la distorsion est différente selon les endroits du cristal), mais la maille retrouvée correspond à la distorsion moyenne du cristal.

 

 

Something to add?

 

Well, we forgot to speak about something rather interesting: we visited the Hitachi Company. X ray diffraction is used in order to control quality of products. Hitachi showed us a quality control of the melding of a component on a card by X rays.