Nous sommes le 5 novembre 2012, et il est temps de faire le bilan d'un projet qui a commencé le 1er avril 2011 environ, voire en octobre 2010 avec les TPE.

On peut dire que ce projet s'est avéré relativement fructueux. Nous avons gagné les olympiades de physique, le concours C.Génial, nous avons participé au concours EUCYS à Bratislava, et, dernière nouvelle en date, désormais officielle, nous allons recevoir une médaille de l'Académie des Sciences !

Mais au-delà de ça, un petit projet sur l'étude de la matière, ça permet de vivre des choses étonnantes. Au final, peut-être qu'on peut dire qu'on a fait de la science. A notre niveau, bien sûr, mais quand même, on a mené un projet sur deux ans et demi, on a essayé de comprendre les phénomènes physiques qu'on observait, on a appris énormément de choses (on est devenu des as de la diffraction et de la cristallo… ou presque), on a acquis une certaine technique pour ce qui est de la démarche expérimentale, de la rédaction de rapports scientifiques (au total, avec tous les concours et le stage, ça nous fait 100 pages de rapport scientifique en anglais et en français), et de celle de billets de blogs (!) et on a finalement réalisé notre but initial, qui était de voir la matière. On a vu des atomes, des vrais de vrais ! Bon, « vu », petit abus de langage, mais quand même !

Alors évidemment on a eu des problèmes, parfois rien ne marchait, on ne comprenait pas pourquoi... Parfois nous étions tristes ! Mais on a toujours réussi à nous remettre d'aplomb. Peut-être parce qu'on était bien entourés. Je vais d'ailleurs en profiter pour remercier pas mal de personnes.

C'est vrai que si on récapitule tout ce qu'on a fait, ce projet nous a vraiment permis d'avoir un pied dans la recherche. On a rencontré un grand nombre de chercheurs, on a parfois fait des oraux blancs de notre projet devant eux pour qu'ils nous donnent des conseils. On a réfléchi ensemble aux problèmes de nos expériences, à leurs points forts, aussi. On a tenu un stand aux fêtes de la science. On a dormi dans un hôtel 4 étoiles à Bratislava, on a tenu un stand au Palais de la découverte, on a visité Hitachi, on a demandé un haricot à une slovaque, on a visité une usine Volkswagen, on a fait un stage dans un labo parisien, on a écouté l'hymne européen dans le théâtre national de la Slovaquie, on a fait léviter des trucs avec de l'azote liquide. On va rentrer sous la coupole. Deux ans de projet, la tête pleine de souvenirs. On a rencontré des gens formidables, du monde de la recherche, mais de notre âge aussi.

On a passé de très bons moments, au concours EUCYS bien sûr, mais aussi lors de la réalisation du cristal de verre, pendant le tournage de la vidéo, et j'en passe. Je vous renvoie aux billets qui relatent ces épisodes !

Evidemment, on conseille tout cela aux lycéens. Faites de la physique ! On le répète sans cesse. Vous ne vous ennuierez pas et vous ne le regretterez pas. Participez aux olympiades. Vous gagnerez peut-être. Nous, on a eu la chance d'être encadrés par une prof dont le niveau d'exigence était assez élevé pour nous permettre de gagner les différents concours auxquels on a participé. On cherche d'ailleurs au lycée quelqu'un pour reprendre le flambeau, donc si un prof est intéressé…

 

Bien sûr c'est beaucoup de travail. Pour le prof comme pour nous. Il nous arrivé de travailler 15h par semaine, en plus, en salle (all day and all of the night !). Mais c'était toujours un plaisir parce que nous aimons faire ça, rechercher, ne pas comprendre, essayer des expériences, faire des mesures, nous entrainer à la communication scientifique, nous poser de questions entre nous. C'est un vrai travail d'équipe, mené pendant longtemps. Ceux qui nous connaissent savent qu'on a des personnalités relativement différentes, mais on est complémentaires. On a beaucoup rigolé. C'est ça aussi, le but, rigoler, partager quelque chose. Un projet collectif ! C'est très important. Ça nous a permis d'échanger avec les autres et donc de nous enrichir. C'est notre idée de la science, aussi.

Il y a quelques temps, à la fin des vacances d'été, on avait un gros problème. On venait de se rendre compte que la structure du cristal qu'on avait construit n'était pas celle que l'on croyait, et on ne savait pas du tout comment faire pour exploiter nos résultats, l'expérimentation ne correspondant pas du tout à la théorie. On était pas vraiment sereins, on ne pouvait pas faire d'expérience, les calculs étaient bons, on ne savait pas quoi faire. Alors, la solution a été de demander de l'aide, à un enseignant chercheur de la fac, et on a réfléchi ensemble à comment résoudre ce problème. C'est ça aussi, la recherche. Nous ce qu'on veut, c'est faire de la science, et ce projet nous a donné envie d'en faire.

 

Mail de Mme Baurrier du 10 octobre 2010 :

On se tente des olympiades de physique après ? (attention à la partie expérimentale - difficile -)

 

Il est l'heure de remercier toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible, et il y en a beaucoup.

Evidemment on remercie Mme Baurrier, notre prof de physique (« on se tente les olympiades après ? ») pour absolument tout. Sans elle jamais nous n'aurions vécu tout cela. En seconde, dans sa classe, nous avons visité le synchrotron SOLEIL, à Saclay, et c'est là-bas que nous nous sommes demandés comment la lumière permettait d'analyser la matière.

On remercie le proviseur du lycée Pothier, M. Plasse, qui a été d'un soutien à toute épreuve, qui nous a beaucoup aidés.

On remercie nos professeurs du lycée, M. Morel, Mme Guérin, M. Cichowlas, pour leurs conseils et leur bienveillance.

On remercie le personnel des labos de physique et de chimie du lycée Pothier, qui a dû nous supporter, avec nos désespérantes demandes (« euh… il nous faudrait un deuxième oscilloscope et une 42ème pince ») pendant un an.

 

On remercie les chercheurs du CEMTHI , le premier labo du CNRS qu'on a visité dans le cadre du projet : Mme Moutouillout, M. Véron, et M. Zanghi.

On remercie M. Pineau et M. Randriamboarison, enseignants-chercheurs de la faculté d'Orléans, pour leurs explications et leur aide.

On remercie les chercheurs de l'INSP, notamment M. Pons, de l'université Pierre et Marie Curie de Paris, pour le stage incroyablement intéressant qu'on a fait au début de l'été, et leur aide en anglais.

On remercie Mme Perrot et Mme Karatchentzeff, nos coaches pour le concours EUCYS, pour leurs conseils et leur aide.

On remercie Mme Garcia, M. Chardin et M. Camus de Sciences à l'école.

On remercie nos amis, Avotra, Léa, Marine, Pauline, Flavio, Albin, Nico et Paul notamment, pour nous avoir aidés et supportés dans tous les sens du terme, et aussi Ophélia, Fanny et Céline, l'autre équipe de la délégation française au concours EUCYS.

On remercie bien sûr nos parents et notre famille.

J'espère n'avoir oublié personne.

Ci-dessus, de gauche à droite, M. Plasse, Yohann, Albin, Damien, Flavio, Charlie, et Mme Baurrier en premier plan, lors des olympiades de physique 2012, Palais de la découverte.

 

Et ce n'est pas fini ! Qui sait, nous reprendrons peut-être ce projet pour les TIPE, qui sait, nous travaillerons peut-être sur l'étude de la matière plus tard ! Et à plus court terme, un billet sur la tenue d'un blog va être très bientôt mis en ligne. Et bien sûr, notre expérience sous la coupole sera relatée dans ses moindres détails ! Attention, on arrive !